Qui a dit que l'armée était une affaire d'hommes ? S'il a fallu attendre la Seconde Guerre Mondiale pour qu'elles intègrent officiellement les forces armées et 1998 pour que les quotas de recrutement soient abrogés, les femmes sont aujourd'hui de plus en plus nombreuses dans les rangs de l'armée française, l’une des armées les plus féminisées au monde. Accédant à des postes clés longtemps réservés aux hommes, les femmes sont de toutes les missions. Si les femmes représentent aujourd'hui plus de 15% des effectifs militaires français, seuls 8% des soldats engagés en opération extérieure sont des femmes.

L'opération Barkhane
est la plus importante opération extérieure (OPEX) sur laquelle ces femmes soldats sont déployées. Lancée en 2014, cette opération d’envergure se déroule avec les pays du G5 Sahel : le Burkina-Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L'objectif ? Lutter contre les Groupes Terroristes Armés (GAT) en les traquant, les harcelant, leur coupant flux logistiques et accès à des zones refuges sur un territoire majoritairement désertique et vaste comme l'Europe.La France est au commande de cette opération avec 5100 militaires et des moyens matériels colossaux : 7 avions de chasse, 22 hélicoptères, plus de 500 véhicules blindés et une dizaine d'avions de transport tactique et stratégique.
C'est au cœur de cette opération Barkhane que nous allons vivre aux côtés de six femmes soldats militaires, comprendre leur métier et les accompagner dans la lutte contre les groupements terroristes. Qu'elles soient officiers, sous-officiers ou militaires du rang, pilotes, pompiers, ou infirmières, toutes vivent leur première mission à l'étranger.
Julia, 29 ans, sort tout juste de 8 années d'études qui ont abouti à accéder au poste de copilote sur le mythique C135. Véritable « citerne du ciel », ce ravitailleur peut transporter à son bord jusqu'à 70 tonnes de carburant  qui  lui permet de ravitailler en vol les avions de chasse de jour comme de nuit.
Anne-Marie, spécialiste sur la maintenance des matériels aéronautiques, commande une trentaine de techniciens qui œuvrent sur les ateliers de maintenance des hélicoptères de combat sur la base de Gao, au Mali. A tout instant, elle peut partir en urgence avec son équipe légère pour une réparation au milieu du désert.
Pauline est pompier de l'air, à  24 ans, elle est responsable de 4 pompiers et d'un véhicule. Avec son unité, elle veille aux atterrissages et décollages 24/24 des avions de chasse, de renseignement et de transport. Mais elle peut aussi intervenir sur des feux dans la zone vie de la base de Niamey.
Mirella, a quant à elle, la charge de veiller à l'approvisionnement en carburant des véhicules et des  hélicoptères de la Force. Au volant de son imposante citerne blindée de 40 tonnes appelée la CARAPACE, elle est de tous les convois et affronte les routes les plus dangereuses.
Ancienne pompier, Marion s'est engagée il y a 8 ans au Service de Santé des Armées. Elle travaille aujourd'hui en tant qu'infirmière au cœur du 1er régiment des hussards parachutistes sur l'opération Barkhane. En première ligne, cette jeune maman a choisi la médecine de guerre.
Claire fait partie d'une équipe d'actions civilo-militaires (CIMIC) à Ménaka. Son équipe participe à évaluer les besoins de la population , leur donner les moyens d’accès à l’eau et aux premiers soins, de favoriser leurs conditions de travail tout en s’inscrivant dans le développement de leurs conditions de vie. Tout ceci contribue à améliorer la sécurité générale et la situation de la population.

You may also like

Back to Top